05 juillet 2008

Bébé d'amour dans sa spendeur

Le métier de parents n'est pas de tout repos, loin s'en faut.

Oubliez les journées de farniente parce que vous êtes crevés ou tout simplement pour cause de flemmingite aigue.

Dès  7 heures (et encore si vous avez de la chance), c'est branle bas de combat dans la maisonnée.

Si tout va bien, vous n'aurez qu'à vous lever, préparer un biberon à bébé d'amour (Gabilou dort comme un loir en général), et vous affalez lamentablement sur le canapé en matant un dessin animé débile (bébé d'amour adore les dessins animés débiles).

Si tout va mal, vous n'aurez qu'à vous lever, vous trainer lamentablement jusqu'au canapé où horreur, bébé d'amour aura versé avec joie et délice un pot de crème aux oeufs.

L'odeur est insupportable, le canapé ne ressemble plus à rien.

Autre cas de figure, bébé d'amour à piquer un bouillon de boeuf dans le placard (ou 5 ou 6) et mastique avec joie et délice. Toujours sur le canapé, bien sur.

L'odeur est insupportable aussi. Canapé idem.

Quand bébé d'amour s'attaque à la salle de bains, c'est pas mal aussi. Aspergeage de parfum, vidage de mousse à raser, etc ...

Tout ça dans un silence religieux, bébé d'amour pourtant très bruyante est capable d'une discrètion exemplaire lorsqu'il s'agit de faire des bêtises.

Le pire ? zhom part au boulot. Oublie de fermer la porte. J'émèrge misérablement. Me traine au salon. Pas de bébé d'amour ! Bébé d'amour s'est fait la malle en pyjama dans la rue. Et est entrée chez le voisin ahuri de voir un visiteur de cette taille de si bon matin.

La journée on en parle même pas, c'est course poursuite, interdits en tout genre, et surveillance totale.

Avec un peu de chance, on a sieste. En même temps pour les deux. Avec de la chance.

Le coucher est épique dans son genre.

L'autre jour, bébé d'amour a vu un téléfilm avec maman et papa où le petit garçon va se coucher dans le lit de son petit frère.

Bébé d'amour depuis, se glisse dans le lit à barreau de Gabilou et se couche sur elle ! D'où hurlements d'une Gabilou qui veut dormir, et hurlements d'un bébé d'amour puni.

Ou alors, les nounours volent, les draps aussi, le placart à vêtements itou.

Et Gabilou que parfois tout ce remue ménage amuse beaucoup, debout dans son lit à crier et chanter ! et quand on rentre dans la chambre elle plonge dans son matelas, histoire de faire style qu'elle a pas participer au chahut !

Nous ne comptons plus les allers retours dans la chambre afin de recoucher, gronder, menacer, punir. Et fesser aussi malheureusement quand le ras le bol est trop fort.

Parce que parents c'est bien, mais nous on aimerait que ça se termine vers 20 heures ! Comment ça c'est pas possible ?

Ca se débranche pas ces machins là ?

C'est marrant mais avec le loustic et la minette, c'était plus calme. Faut croire que plus j'ai d'enfants, plus ils ont un caractère bien trempé !

Donc c'est dit ! JE NE VEUX PLUS DE MOMES !

J'ose même pas imaginer le résultat que donnerait un numéro 5 !

Posté par mayga à 20:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Bébé d'amour dans sa spendeur

    Dis donc, il y a vachement d'ambiance chez toi, je comprends que tu sois crevée ! Rassure toi, dans deux mois c'est l'école ! lol

    Posté par kemaka, 06 juillet 2008 à 20:43 | | Répondre
  • Eh bien !!
    Toi au moins quand tu écris un article c'est pas pour écrire une ligne !!

    J'adore ton article, que je trouve superbement écrit... et c'est tellement vrai !!!

    pffff, pas tjs facile la vie de maman...

    Bisous maman overbookée

    Posté par Johanna, 08 juillet 2008 à 12:11 | | Répondre
  • un seul mot j'adore
    sinon juste pour te faire rager ici c'est calme a partir de 20 h et jusqu'a 7 h le lendemain bon j'avoue entre deux il m'arrive regulierement de me lever pour petite vessie pleine a 4 h du mat par exemple mais on peut pas tout avoir un bb d'amour qui veut etre propre et des nuit completes lol
    allez bisous ma belle on pense fort a vous6

    Posté par jumazoe, 08 juillet 2008 à 22:20 | | Répondre
  • Si ça se trouve, ce sera une ado facile et sans souci... en attendant, il te faut du courage.
    Je t'embrasse fort,
    M'ados*

    Posté par M'ados, 17 juillet 2008 à 09:59 | | Répondre
Nouveau commentaire